jambes de gazelle
Vie pratique
Activé 24/03/2021 • 5 min

Faire du sport de manière éco-responsable

Faire du sport, c’est bien, mais le faire en limitant son impact écologique, c’est mieux ! Voici les 5 réflexes à adopter pour pratiquer votre activité en prenant soin de la planète. Suivez le guide !

Choisir un sport écologique

On a souvent tendance à penser que le sport rime avec écologie. Vous prenez soin de vous, où est le mal ? Pourtant, de nombreux sports, notamment les sports extrêmes, sont très polluants pour la planète. En tête de classement, on retrouve la Formule 1, dont les véhicules sont source importante de gaz à effet de serre et de pollution atmosphérique sonore ; le ski, surtout lorsque de la neige artificielle est utilisée en compétition ; l’escalade, de par l’utilisation de la magnésie, une substance très nocive pour la faune et la flore ; le tennis et le golf, en raison des nombreuses balles perdues en pleine nature. C’est sans compter le football et le rugby, dont les stades génèrent une empreinte carbone démesurée, surtout lorsqu’ils sont médiatisés.

Vous l’aurez compris, les sports les plus recommandés sont donc ceux pratiqués en extérieur, au plus proche de la nature :

  • La course à pied

Aussi appelé footing ou running, la course à pied ne requiert rien d’autre que vos jambes et votre motivation !

  • La marche et la randonnée

Tout comme le jogging, la marche ne nécessite aucune ressource et donc, ne pollue pas. En plus de vous faire du bien physiquement, vous découvrez des paysages magnifiques.

  • Les sports nautiques

A l’inverse de la natation qui se pratique en piscine municipale et utilise de nombreux polluants, les sports nautiques peuvent se pratiquer en mer. On y trouve le surf, le kitesurf, la planche à voile et la voile. De nombreuses marques d’équipements respectueux de la planète commencent à s’implanter.

  • Le yoga

On ne présente plus ce sport, désormais choisi par des millions de personnes dans le monde. Et pour cause, le yoga se pratique n’importe où et à tout moment de la journée. Idéal pour les adeptes du minimalisme, vous n’aurez besoin que d’un tapis !

  •  Le plogging

Connaissez-vous le plogging ? Importé il y a quelques années en France, le plogging (« course utile ») consiste à faire son jogging en ramassant les déchets qui se trouvent sur son chemin. Armé d’un sac poubelle, il vous suffit de vous baisser et jeter les détritus au fur et à mesure de votre course. Bien plus physique qu’un running traditionnel, vous ferez en même temps une action bénéfique pour la planète.

Favoriser une tenue éthique et éco-responsable

Le choix de la tenue est également à prendre en compte dans votre activité sportive. La plupart des équipements sont réalisés à partir de matières synthétiques sensées, par exemple, limiter la transpiration ou protéger du froid. Heureusement, il est désormais possible de trouver des tenues éthiques faites à partir de fibres naturelles ou de matériaux recyclés. On peut citer parmi elles les célèbres marques Patagonia et Veja, mais il en existe bien d’autres entreprises engagées.

Limiter ses déchets plastiques

Nous le savons tous, l’usage du plastique est un fléau pour la planète : on produit en moyenne dans le monde 300 millions de tonnes de plastique par an. La pratique du sport banalise d’autant plus ces habitudes de consommation avec l’usage de bouteilles d’eau ou d’encas énergétiques (barres de céréales) en salle et lors de compétitions sportives. Pour limiter votre consommation, privilégiez une gourde que vous pourrez remplir tout au long de votre séance. 

Afin d’éviter d’acheter des barres de céréales et d’utiliser encore plus de plastique, nous vous conseillons de cuisiner vos propres en-cas. Il existe pléthore de recettes de barres ou d’energy balls à transporter partout !

Privilégier les produits d’hygiène solides

Pour réduire votre impact environnemental dans la salle de bain, vous pouvez utiliser un déodorant ainsi qu’un savon solide. Leur composition sera moins néfaste pour l’environnement et pour votre peau.

Penser au seconde-main

Pour éviter d’acheter du matériel neuf, pensez à louer ou acheter d’occasion. En mutualisant vos équipements, vous éviterez la surconsommation et vous ferez des économies, surtout s’il s’agit de matériel coûteux (matériel de plongée, équitation, etc). Enfin, donnez ce que vous n’utilisez plus : vous ferez des heureux tout en faisant du tri chez vous.

Vous voilà équipés pour faire du sport de façon éco-responsable toute l’année !