l'économie collaborative, l'avenir de la consommation durable
News
Activé 14/04/2021 • 4 min

L’économie collaborative, l’avenir de la consommation ?

D’avantage tournés vers de nouveaux modes de consommation, les Français accordent de plus en plus d’importance à l’économie collaborative. En quoi consiste cette nouvelle forme d’économie et quels sont ses enjeux ? Tour d’horizon au cœur de l’ubérisation collaborative de l’économie.  

L’économie collaborative, qu’est-ce que c’est ?

Depuis quelques années, c’est un mode de vie qui prend une place importante dans notre société et qui ne cesse d’être en constante évolution.

Comme l’indique son nom, l’économie collaborative est un principe de partage et d’échange de biens et services entre différentes personnes. Son but est d’instaurer une consommation meilleure pour notre environnement par le partage et la mutualisation des biens.

On parle aussi d’une ubérisation de l’économie car elle allie particuliers et professionnels pour des projets communs, en dehors du schéma classique connu de tous.

Les échanges de biens peuvent être de toutes sortes, monétisés ou non.

On pratique quasiment tous l’économie collaborative, sans vraiment le savoir. Nous avons tous déjà partagé ou profité de biens ou de services avec les locations de voiture, les covoiturages ou les locations de logements notamment avec Airbnb. Il existe aussi des échanges de compétences avec les cours en ligne ou les espaces de co-working par exemple.

C’est notamment grâce à la transformation numérique et l’arrivée de toutes les applications et plateformes que l’économie collaborative a pu se développer.

D’où vient cette volonté de consommer autrement ?

Une réelle prise de conscience a eu lieu dans le comportement des Français avec la montée en puissance des mouvements écologiques pour la préservation de la planète. Mais la principale raison de ce changement de consommation réside dans le fait que ce soit plus économique. Les ménages ont ainsi un pouvoir d’achat plus important, ce que les pratiques conventionnelles ne permettent pas. Ce concept permet aussi d’allier économie et plaisir, avec des moments d’échanges et de rencontres notamment durant les covoiturages.

Aujourd’hui chaque individu est acteur de la consommation collaborative. Il existe des sites collaboratifs pour chaque domaine : transport, alimentation, logement, finance, etc… Même des secteurs inattendus comme pour la garde d’enfants avec le « AirNounou » qui rassemble un réseau de baby-sitters pour faciliter le quotidien des parents. Des nouveaux sites d’entraide voient le jour assez régulièrement, comme « mon super voisin » pour la coopération entre voisins. Un réel mouvement de solidarité se crée.

Quel enjeu pour la consommation collaborative ?

L’objectif sur le long terme est que chacun puisse réellement adhérer à ce mouvement. Il est souvent plus difficile de convaincre les acteurs traditionnels. Mais ce qu’il faut souligner c’est que la consommation collaborative génère la création de nouveaux marchés et donc d’emplois.

L’économie collaborative favorise aussi la création de lien social car elle repose sur des communautés d’utilisateurs. Certains acteurs ont adapté leurs offres afin de créer un lien social plus fort et d’être dans une démarche d’accompagnement notamment au niveau des jeunes.

La consommation collaborative est aujourd’hui également associée à la consommation durable. En effet, la notion de partage est la clé de cette nouvelle économie. En partageant les ressources, les consommateurs vont pouvoir limiter la surproduction ou le gaspillage.  Le respect de l’environnement fait désormais partie des priorités de nombreux Français qui choisissent de limiter et partager leurs déplacements, d’acheter des produits locaux pour soutenir les producteurs du coin… Ces nouveaux comportements montrent une transition vers une économie plus collaborative et durable, à laquelle nous allons tendre d’ici quelques années.  

Etre consommateur collaboratif permet donc de créer un réel lien social, de réaliser des économies, de créer de la solidarité et de l’entraide envers chaque secteur d’activité et chaque personne.