mauvaise isolation
Rénovation
Activé 30/05/2019 • 4 min

Mauvaise isolation thermique : comment y remédier ?

Vous en avez assez d’avoir trop chaud l’été et très froid l’hiver dans votre maison ? Vous envisagez d’acheter votre nouvelle maison mais l’isolation de celle-ci est obsolète ? De multiples solutions existent pour remédier à ces problèmes d’isolation thermique. Tour d’horizon.

Comment repérer une mauvaise isolation ?

Bien souvent, il n’est pas nécessaire de recourir à un diagnostic thermique poussé pour constater que l’isolation intérieure ou l’isolation extérieure de sa maison est défectueuse. L’appel à un professionnel permet bien sûr de valider définitivement vos impressions d’inconfort thermique, mais si vous remarquez qu’il fait bien trop chaud dans vos combles l’été ou que vous avez très froid en période hivernale, le constat d’une mauvaise isolation est déjà évident.

Mauvaise isolation : des signes qui ne trompent pas

Les déperditions thermiques trouvent leur origine dans une isolation obsolète ou une isolation inexistante. Les conséquences sont multiples : courants d’air chaud/froid, température qui varie rapidement selon la température extérieure, humidité, moisissures, nuisances sonores liées à une mauvaise isolation phonique, factures énergétiques élevées… Tous ces désagréments ne sont pas une fatalité : il est possible d’y mettre fin en optant pour une nouvelle isolation intérieure des combles ou isolation thermique extérieure (ITE). Reste à étudier comment choisir les bons isolants et les bons professionnels qui viendront régler vos problèmes d’isolation.

deperditions energie maison

Source : Ademe

Comment choisir une bonne isolation thermique ?

La forte consommation énergétique de votre maison, qui fait exploser votre facture d’énergie (facture d’électricité, facture de gaz…) peut se réduire rapidement avec l’installation d’une nouvelle isolation thermique. Tout d’abord vous devez établir, via un professionnel spécialisé dans les travaux d’isolation, d’où vient le problème : toiture, murs, menuiseries… À partir de là vous pourrez vous projeter vers les nouveaux travaux.

Au préalable, pensez à bien vous renseignez sur les aides financières de l’État concernant les travaux de rénovation énergétique. De nombreux dispositifs existent, à l’image du Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) qui permet de bénéficier, sans conditions de ressources, de 30% de crédit d’impôt sur le montant total des travaux. Les aides de l’ANAH sont également importantes, donc n’hésitez pas à les contacter.

Choisir une bonne isolation thermique dépend donc de la genèse du problème dans votre maison. Les solutions d’isolation ne manquent pas.

Isolation thermique : quelles sont les solutions ?

Si vous disposez de combles perdus et que ceux-ci ne sont pas isolés, l’isolation par insufflation est une technique très efficace. Il s’agit d’un isolant en laine minérale d’origine naturelle qui est soufflé et répandu sur l’ensemble du plancher. Résultat : fini les ponts thermiques et les déperditions de chaleur ! Un complément mince d’isolation peut également être installé sous la toiture.

Dans les combles aménageables, une isolation sous-toiture, présentée en rouleaux et disposée sur rails, permet d’isoler efficacement la toiture par laquelle s’échappe la majorité des déperditions énergétiques (jusqu’à 30%).

Mais il existe une autre technique d’isolation plébiscitée par les professionnels : l’isolation thermique extérieure (ITE). Il s’agit de panneaux de polystyrènes fixés sur la façade sur lesquels on vient appliquer un enduit de finition. Grâce à son excellent taux de déphasage thermique, cet isolant présente des caractéristiques exceptionnelles d’isolation. Il permet de finir en beauté une rénovation de la façade, et ce sans désagrément pendant le temps des travaux de rénovation.

Enfin, les menuiseries ont une importance considérable dans les déperditions énergétiques. Pensez donc à moderniser vos fenêtres, fenêtres de toit et portes d’entrées pour limiter les ponts thermiques et les condensations qui entraînent de l’humidité.

Enfin, toutes ces rénovations permettront une meilleure isolation phonique, ce qui évitera d’entendre tout ce qui se passe dans la pièce d’à côté. Un bienfait supplémentaire pour votre confort de vie.

N’hésitez donc pas à contacter un professionnel de la rénovation et de l’isolation pour effectuer vos travaux. Celui-ci devra impérativement être labellisé RGE (Reconnu garant de l’environnement) pour que vous puissiez bénéficier du crédit d’impôt CITE.