les 4 sources denergies non renouvelables
Energie
Activé 04/08/2021 • 6 min

Les 4 sources d’énergies non renouvelables

Les énergies non renouvelables constituent des ressources limitées. Pourtant, 80% de l’énergie mondiale provient des énergies fossiles. C’est pourquoi de nombreuses personnes font le choix d’énergies propres et illimitées. Quelles sont les 4 sources d’énergies non renouvelables ? L’utilisation de ces énergies comporte-t-elle des risques ?

Le pétrole

L’origine du pétrole

La dégradation thermique des matières organiques présente dans les roches-mères forme le pétrole. Ces matières organiques se composent de restes fossilisés de végétaux aquatiques ou terrestres. L’accumulation des bactéries et des animaux qui se mêlent aux sédiments au fond de l’océan, des lacs ou dans les deltas se déroule pendant des dizaines de millions d’années. Ainsi, la roche-mère s’entraîne dans les grandes profondeurs.

Les hautes températures qui règnent entre 2 500 et 5000 m de profondeur transforment les résidus organiques en pétrole liquide. À partir de 5000 m, le pétrole se transforme en gaz. Pétrole et gaz remontent et suintent à la surface ce qui provoque les « mares » de pétroles. Les hydrocarbures qui s’accumulent dans des failles ou des plis peuvent créer des gisements exploitables.

À quoi sert le pétrole ?

Le pétrole est l’énergie la plus importante dans le monde. Il couvre 30% des besoins énergétiques. On l’utilise principalement pour alimenter les transports (voitures, camions, avions). Les industries de la pétrochimie ne peuvent pas se passer de cette matière première pour fabriquer les matières plastiques, les peintures, les colorants, etc. Enfin, le pétrole peut servir au chauffage domestique et industriel.

Une énergie non renouvelable et nocive

On estime les réserves de pétrole à 1 200 milliards de barils. Ainsi, on dispose encore de 40 années de production. De plus, les réserves de pétrole non explorées sont très difficiles à exploiter. À partir du moment où l’on consomme la moitié de nos réserves le pétrole commencera à décliner.

L’extraction et l’exploitation du pétrole sont très nocives pour l’homme et l’environnement. En effet, les marées noires polluent les sols, l’eau et l’air. De plus, les conséquences socio-économiques sont désastreuses.

Le charbon

L’origine du charbon

Le charbon a commencé à se former il y a plus de 350 millions d’années. C’est une matière organique végétale très chargée en carbone qui s’enfonce dans le sol par la pression de la boue et du sable. Transformé en combustible fossile sous l’action de la chaleur, le charbon se trouve à plusieurs kilomètres sous terre. Mais on retrouve de nombreux gisements près de la surface du sol.

À quoi sert le charbon ?

Le charbon sert principalement à la production d’électricité. Par exemple, il permet de faire avancer les trains. Aussi, le charbon est très utile à la production d’acier : wagons, locomotives, rails, ferrailles à béton, etc. Enfin, on l’utilise pour produire du ciment (4% du charbon consommé dans le monde). Malgré les idées reçues, le charbon n’est pas que l’énergie des pays « pauvres », mais bien une énergie non renouvelable utilisée par les plus grandes puissances.

Une énergie non renouvelable et nocive

Les réserves de charbon sont inégalement réparties ce qui crée une très forte dépendance entre les pays. De plus, au rythme de la consommation actuelle le charbon disparaitra d’ici 112 ans !

Malheureusement, son utilisation est très toxique pour l’homme et l’environnement. En effet, les extracteurs respirent la poussière et les gaz toxiques. Ils sont également soumis aux risques d’inondations, d’incendies ou d’explosions. Son exploitation détruit également de nombreux habitats d’animaux sauvages. Enfin, les toxines comme l’arsenic provoquent des maladies respiratoires chez les hommes et les animaux.

Le gaz naturel

L’origine du gaz

Comme le pétrole et le charbon, le gaz est un combustible fossile. La décomposition d’organismes vivants microscopiques se transforme en kérogène puis lorsque la température augmente (entre 50 et 120°C) il se décompose. Ainsi, cette décomposition crée deux hydrocarbures : le gaz naturel et le pétrole.

Aussi, le gaz naturel peut être thermogénique quand il provient de la transformation des matières organiques ou biogénique lorsqu’il découle d’une fermentation de bactéries.

Une énergie non renouvelable et nocive

Au rythme de la consommation actuelle, les réserves de gaz naturel couvrent encore 70 années de production. Le déclin de la production du gaz naturel provoque déjà une hausse des prix.

De plus, le gaz naturel présente de nombreux risques. Il peut provoquer des incendies, des explosions ou encore des brûlures. Aussi, son extraction nécessite de nombreux produits chimiques et pollue des millions de litres d’eau potable.

Le nucléaire

L’origine du nucléaire

C’est en 1896 qu’Henri Becquerel découvre par hasard le principe de radioactivité. La combustion fissile de l’uranium permet de créer l’énergie nucléaire. Ce sont les noyaux des atomes composés de neutrons et protons qui provoquent les réactions nucléaires. Lorsque les liens énergétiques entre les sous-particules sont modifiés, une énergie thermique se libère sous forme de chaleur.

À quoi sert le nucléaire ?

En France, l’énergie nucléaire permet de produire 78% de l’électricité. En plus de répondre aux besoins en électricité, les centrales nucléaires permettent la propulsion navale des flottes militaires et civiles. Le nucléaire séduit de plus en plus de pays, car cette énergie ne rejette pas de CO2 et elle est disponible toute l’année. De plus, son coût est faible et permet de produire en grande quantité.

Une énergie non renouvelable et nocive

Néanmoins, l’énergie nucléaire ne peut pas être considérée comme une énergie renouvelable. En effet, l’uranium utilisé pour la fission est un minerai limité qui se renouvelle très lentement. De plus, les risques sont très nombreux. En effet, malgré la rareté des accidents ils peuvent arriver. Aussi, les conséquences de la radioactivité sont désastreuses : troubles mentaux, leucémies, cancers, etc.

Mais heureusement il existe également des sources d’énergies renouvelables, moins nuisibles pour la santé de l’homme et de l’environnement. L’énergie solaire est par exemple une source d’énergie infinie sans impact nocif sur l’environnement et l’homme. Et en plus de ça, elle est accessible à tout propriétaire souhaitant investir ! Ça vous intéresse ? Contactez nos experts Europe Energie et passer à l’autoconsommation solaire !