histoire panneau photovoltaique
Matériels et techniques
Le 14/08/2019 • 2 min

Petite histoire du photovoltaïque 

L’histoire des panneaux solaires est bien souvent  méconnue. Connaissez-vous leur origine ? La manière dont ils se sont développés ? Découvrez les quelques dates qui ont marqué l’histoire du photovoltaïque. 

Les premières découvertes 

La découverte de l’effet photovoltaïque remonte à 1839, l’année où le physicien français Alexandre Edmond Bequeret découvre la possibilité de produire de l’électricité grâce à la lumière et la présence de matériaux semi-conducteurs comme le silicium. 

Après 1913, naissent les premières cellules photovoltaïques, mais ce n’est qu’en 1916 que Robert Millikan parvient à produire un courant continu. 

Le premier véritable panneau solaire, avec un rendement de 6%, est développé en 1954 par les chercheurs des laboratoires Bell.

Le photovoltaïque dans l’espace 

Les panneaux solaires sont nés, mais sont encore trop coûteux. La recherche spatiale s’empare du sujet afin d’équiper ses satellites qui ont besoin d’une énergie durable. Suite à la prouesse des laboratoires Bell, qui étaient parvenus à un rendement de 6%, la recherche progresse jusqu’à obtenir un rendement de 9%. En 1958, les premières cellules voyagent à bord du satellite Vanguard 1. Puis c’est au tour des premiers panneaux solaires, fixés sur le satellite Explorer 6, en 1959. 

Le photovoltaïque envahit le quotidien 

La recherche continue son travail afin de pouvoir adapter les panneaux solaires à une utilisation terrestre. L’Université Delaware est à l’origine de la première maison alimentée par des cellules photovoltaïques en 1973. 

Plusieurs paramètres font de l’énergie solaire une ressource de plus en plus sollicitée : l’augmentation du coût des énergies fossiles et la prise de conscience liée à l’épuisement des ressources naturelles en font partie. L’usage domestique des panneaux solaires se développent davantage d’année en année. Selon l’ADEME, environ 20 000 foyers résidentiels sont équipés d’un système d’autoconsommation en 2017.