transports lesquels polluent le moins
Vie pratique
Activé 29/09/2021 • 5 min

Tout savoir sur les transports les moins polluants pour protéger l’environnement

Avec le changement climatique qui se fait sentir de jour en jour, il est nécessaire d’adopter des solutions pour réduire l’émission de gaz polluant dans l’environnement. Véritable poste de déperdition de CO2, le transport doit être étudié de près, car il représente jusqu’à 20% du pourcentage. Selon les organismes étatiques comme le ministère de l’Écologie et la Commission européenne, la France enregistre 27% d’émission de gaz carbonique émanant des différents moyens de transport. Alors, quel est le moyen de transport le moins polluant ?

Les moyens de transport les moins polluants

Entre avion, voiture individuelle, train… nombreux moyens de transport provoquent l’émission de CO2 et de gaz à effet de serre dans l’atmosphère. Pourtant, ces gaz sont à l’origine de la pollution de l’environnement et engendrent un changement climatique important. Que ce soit pour un court ou un long trajet, il est souvent indispensable d’emprunter un moyen de transport pour pouvoir se déplacer. Voici, le top 5 des moyens de transport écologiques que vous pouvez choisir.

Le vélo

À l’instar de la marche à pied qui est le moyen de déplacement le plus écologique, le vélo fait partie de ceux qui ne produisent aucun gaz carbonique. En effet, le vélo ne provoque pas des émissions de gaz polluant nocif pour l’environnement et les êtres humains. Vous n’avez qu’à utiliser la force de vos jambes pour vous déplacer. Toutefois, vous pouvez opter pour un vélo à assistance électrique qui est également un moyen de transport peu polluant. Outre le fait de ne pas provoquer de déperdition de CO2, le vélo est silencieux et économique.

La voiture électrique

Après avoir parlé de vélo, vous pouvez également choisir la voiture électrique comme moyen de transport écologique. Contrairement à la voiture classique, celle-ci se sert de l’électricité pour pouvoir se mettre en marche. Grâce au moteur thermique qui compose cette voiture, elle ne rejette aucun gaz nocif qui risque de polluer l’environnement. De plus, il existe désormais des citadines électriques utilisées pour les transports urbains à courte distance. Outre le fait d’éviter la propagation du gaz carbonique, la voiture électrique ne crée aucune nuisance sonore.

L’autocar

Le bus est compté parmi les moyens de déplacement propre. Effectivement, l’autocar arrive à remplacer jusqu’à 30 véhicules individuels, diminuant ainsi le nombre de voitures mises en circulation. Plus le nombre de personnes qui prend un bus augmente, plus la pollution est réduite. De plus, les avancées technologiques permettent à présent d’utiliser moins de carburant.

Le covoiturage

Comme nous le savons, une voiture, si elle n’est pas électrique, reste une source de pollution importante. Pourtant, il faut souvent utiliser un véhicule afin de vous déplacer librement, aussi bien pour un court ou un long trajet. Pour y remédier, vous pouvez adopter le covoiturage. Tel que l’autocar, le covoiturage vise à diminuer la pollution que peut créer chaque passager. Au lieu d’utiliser leur propre voiture, les voyageurs se servent du covoiturage, également efficace pour les zones qui n’ont pas accès au transport en commun.

L’autopartage

Suivant le même concept que le covoiturage, l’autopartage se différencie par son monde de fonctionnement. Pour l’autopartage, vous devez faire la location d’une voiture en libre-service. Avec l’autopartage, le nombre de véhicules mis en circulation est réduit. Ce concept est plébiscité par les entreprises et les collectivités qui usent de l’énergie électrique comme source d’alimentation pour les voitures. De nos jours, nombreuses sont les sociétés d’autopartage qui proposent ce genre de prestation.

Choisir le moyen de transport le moins polluant selon le trajet à faire

Conscients que le transport est une source de pollution, plusieurs critères sont à prendre en compte lors du choix d’un véhicule. Mis à part le nombre de passagers par voiture et le type de trajet, le critère le plus important à ne pas négliger, c’est la distance à parcourir. En effet, il s’agit d’un élément qui permet d’évaluer les moyens de transport ne produisant pas trop de gaz nocif.

Pour une courte distance à parcourir

Si vous faites un trajet pendulaire, c’est-à-dire de votre domicile à votre lieu de travail d’environ 2 kilomètres, vous pouvez marcher ou adopter un vélo. Quand vous utilisez votre voiture, vous allez émettre 221 kg de CO2 tous les ans. Pourtant, le vélo et la marche à pied ne produisent pas de gaz carbonique. Pour les plus jeunes, ils peuvent choisir les trottinettes ou le skateboard afin d’assurer leur déplacement. Peu encombrant, facile à manipuler et à transporter, ces deux moyens de transport ne génèrent aucun dioxyde de carbone dans l’écosystème. Dans la mesure où vous voulez réduire vos efforts, vous n’avez qu’à choisir les modèles équipés de moteurs électriques.

Pour un long trajet

Lorsque vous prévoyez de faire un trajet à longue distance, dépassant les 500 km, la voiture est à bannir. Elle émet aux environs de 145 à 241 kg de CO2, et cela par passager. À la longue, ce volume de gaz provoque des dégâts irréparables sur l’environnement. Si vous avez comme objectif de réduire cette quantité, veuillez opter pour le covoiturage.

Toujours pour réduire l’émission de CO2 d’un trajet à longue distance, il suffit de choisir le train ou le TGV. Ces deux moyens de transport ne produisent pas beaucoup de dioxyde de carbone. En parlant de pollution, le TGV produit moins de CO2 que les trains classiques vu qu’il émet uniquement 3,2 kg.

Par ailleurs, nombreux sont les passagers qui choisissent le bateau pour les trajets de longue distance. Bien plus énergétique que l’avion, le bateau ne requiert pas trop de combustibles impactant sur l’environnement. L’unique inconvénient du bateau, c’est qu’il reste assez lent par rapport à l’avion.