rentabilite solaire

Installation solaire : coût et rentabilité, à quel prix ?

Vous voulez savoir combien va vous coûter votre installation photovoltaïque ? Vous réfléchissez en termes de coût, vous avez raison et nous souhaitons vous aider. Nous voulons éviter les fausses promesses et nous concentrer sur les faits. Qu’y a-t-il derrière l’appellation « installation photovoltaïque » ? Vous trouvez le prix des panneaux solaires et le coût total de l’installation (main d’œuvre comprise) élevé ? Pour que le projet solaire ne soit pas un fiasco, il faut également penser à sa rentabilité et son amortissement. Vous voulez vraiment faire des économies sur la facture d’électricité ? Lisez bien ce qui suit.

Devis gratuit et sans engagement

Élaborons ensemble votre projet énergétique

    Vos informations personnelles
    Votre projet énergétique

    Ce site est protégé par reCAPTCHA, cette fonctionnalité est soumise aux règles de confidentialité et aux conditions d'utilisation de Google.

    Notions techniques

    L'aspect technique des installations solaires

    Les mesures d’aides à l’installation photovoltaïque ont pour but de vous inciter à franchir le pas. En France, les installations sont timides, fin 2019, Enedis sortait les chiffres. On comptait 435 773 installations raccordées au réseau, dont 78 433 en autoconsommation. Sur les 33 millions de ménages raccordés, ça fait peu.(1,32 %) non ? Si vous voulez étudier la rentabilité, le prix, l’amortissement, c’est que vous voulez faire partie des producteurs d’électricité photovoltaïque. Nous allons aborder les prix, mais laissez-nous faire un petit détour technique, ça va vous aider à comprendre.

    Les notions Wc, Wh et ensoleillement ressource solaire

    Le kilowatt-crête (kWc) est l’unité de mesure de la puissance des panneaux solaires. Vous la verrez tout le temps dans les calculs de rentabilité et de dimensionnement des installations solaires. Prévoir la rentabilité d’une installation photovoltaïque, c’est aussi étudier ses conditions d’utilisation. Pour ce faire, l’implantation et le matériel qui la composent sont des facteurs supplémentaires à considérer. Les kWh mesurent la production d’électricité sur une heure, et l’ensoleillement exprime la quantité d’énergie solaire disponible gratuitement (en kWh/kWc/an).

    Les 4 possibilités de production d’électricité photovoltaïque

    Si vous prévoyez que votre installation photovoltaïque produise de l’électricité pour le chauffage, pour la production d’eau chaude sanitaire, le tarif est différent. Quoi qu’il en soit, vous avez 4 possibilités de production et de consommation d’électricité :

    • Surplus électrique ni vendu ni stocké ;
    • Vente de tout le surplus d’électricité à EDF OA ou un ELD ;
    • Utilisation du surplus pour la production d’eau chaude (CESI) ou la charge électrique d’une e-voiture ;
    • Stockage du surplus dans un système de batteries.

    Coût d’installation : l’adéquation entre consommation et production

    Pour déterminer le prix de votre installation photovoltaïque et sa puissance, il faut connaître l’orientation de votre maison, son niveau ensoleillement précis, l’inclinaison de la pente du toit, la surface disponible, et votre consommation. L’analyse de votre consommation (= courbe de charge) a pour but de déterminer la consommation talon (votre consommation minimale quotidienne). C’est une information capitale pour évaluer le prix d’une installation solaire en autoconsommation.

    Différents coûts

    Les 4 coûts d'une installation photovoltaïque

    Vous avez une vision plus claire des termes kWc, autoconsommation, kWh ? Si ce n’est pas le cas, consultez nos autres articles donnés dans les liens. Il faut maintenant aborder le sujet des coûts liés à votre future installation solaire. Distinguons le coût du matériel lui-même, des coûts d’installation (en imposition ou en intégration), du coût de fonctionnement et des coûts fiscaux.

    1 – Le coût du matériel de l’installation photovoltaïque

    Ne cherchez pas sur internet, connaître précisément le coût de votre future installation photovoltaïque est impossible à déterminer sans une étude complète. Vous trouverez les chiffres que nous vous donnons ici, fruits du compactage des différentes données existantes :

    • Coût d’une installation de 3 kWc => 8 à 10 000 € ;
    • Coût d’une installation de 6 kWc => 10 à 20 000 € ;
    • Coût d’une installation de 9 kWc => 15 à 30 000 €.

    2 – Les coûts d’installation des panneaux sur le toit

    Les devis comprennent en général les tarifs des démarches administratives nécessaires à l’installation solaire (autorisation d’urbanisme et raccordement). Ils ne prévoient pas les modifications éventuelles de toiture. Le montant de votre investissement solaire varie en fonction de votre maison (simplicité ou non des travaux), mais vous pouvez prévoir, pour une installation photovoltaïque de puissance 3 kWc :

    • Entre 2 200 et 5 000 € (pack d’accessoires compris) pour une installation solaire en surimposition ;
    • Entre 4 500 et 10 000 € si votre installation est intégrée au bâti (de plus en plus rare).

    Les coûts de raccordement de l’installation

    Dans votre investissement, prévoyez les coûts de raccordement au réseau, non pris en charge par l’installateur de votre système photovoltaïque :

    • Branchement des panneaux solaires au réseau électrique de la maison ;
    • Raccordement au réseau public pour l’injection du surplus.

    Le site photovoltaique.info souligne qu’un coût de raccordement de plus de 0,4 €/W est trop élevé, qu’il faut revoir la copie.

    Les coûts annexes liés à l’installation de votre système

    Votre installateur de panneaux solaires dispose d’assurances spécifiques pour les installations photovoltaïques

    Toutefois, sachez que le tarif d’une assurance qui couvre les désordres en cours de travaux est de 0,5 à 1 % du coût total du projet. Ajoutez à ce coût le prix de votre emprunt, dont le taux dépend de la banque ou de l’organisme prêteur (entre 1,5 et 7 %).

    3 – Les coûts de fonctionnement de votre installation solaire

    Les panneaux solaires photovoltaïques sont des outils de production d’électricité passifs. Les couts de fonctionnement sont faibles, mais prévoyez le remplacement de l’onduleur au bout de 10 ans (entre 800 et 2000 € selon la puissance). Enedis vous facturera le Tarif d’Utilisation des réseaux publics d’électricité (TURPE).
    Comptez entre 25 et 50 € en fonction de la puissance de votre installation solaire. La commission de régulation de l’énergie (CRE) révisera la TURPE en 2021, le TURPE 5 deviendra le TURPE 6. Votre assurance augmentera probablement le prix du contrat multirisque habitation pour assurer les panneaux photovoltaïques.

    4 – La fiscalité d’un système de production d’électricité photovoltaïque

    Allez-vous payer des impôts pour les panneaux photovoltaïques ? Vous aurez déjà payé la TVA à l’achat, c’est un impôt indirect. Le fisc vous fera payer des impôts sur la revente à EDF des kWh produits (71 % d’abattement), si votre installation a une puissance supérieure à 3 kWc. En dessous de 3 kWc, vous ne payez pas d’impôts sur les revenus tirés de la revente du surplus d’électricité.

    Poseur Panneaux Solaires

    Rentabilité

    Rentabilité de votre installation solaire

    La rentabilité des installations solaires implique la notion de rendement des panneaux. Déterminer la rentabilité suppose aussi de prendre en compte la puissance de votre installation (en kWc). Vous devrez également évaluer l’ensoleillement de votre maison (en kWh/kWc/an) et le pondérer par l’orientation et l’inclinaison des panneaux.

    Rendement des panneaux solaires photovoltaïques

    Renforcez la puissance de votre investissement, optez pour l’achat de panneaux photovoltaïques monocristallins. Le rendement d’un panneau monocristallin est de 16 à 24 % (14 à 18 % pour le panneau polycristallin). Ce rendement signifie que le panneau convertit en électricité 16 à 24 % de la lumière du soleil. Les constructeurs estiment que les panneaux photovoltaïques ont un rendement linéaire de 100 % jusqu’à 25 ans. C’est pour cette raison que la durée de vie officielle des panneaux photovoltaïques est de 25 ans. Mais cette durée de vie peut largement dépasser 30 ans, avec un rendement qui chute à 80 % à partir de 25 ans.

    Ressource solaire : comment votre maison capte-t-elle le soleil ?

    L’ensoleillement de votre maison est en quelque sorte l’accès de votre maison à la ressource d’énergie gratuite (le soleil). Cet accès dépend de plusieurs facteurs :

    • Votre région : en France, 4 zones, de 800 à 1400 kWh/kWc/an ;
    • L’ombrage : l’installation solaire doit en tenir compte, il fait baisser la production ;
    • L’orientation des panneaux : le sud est idéal, mais la production d’électricité est possible en Ouest, Est ;
    • L’inclinaison des panneaux : entre 30 et 35°, c’est l’inclinaison idéale.

    Puissance de l’installation et rentabilité photovoltaïque

    Prenons l’exemple d’une installation de 3 kWc de puissance, située à Nantes (ressource solaire de 1100 kWh/kWc/an). Les panneaux solaires produisent : 1100 x 3 = 3300 kWh/an. La rentabilité de l’installation dépend du type de production, qui définit le montant économisé par l’énergie produite. Faisons 3 scénarios de production d’électricité, en partant du principe que vous autofinancez à 100 % l’installation.

    Autoconsommation de toute la production d’électricité.

    La revente de l’électricité solaire n’est pas au programme, vous êtes en autoconsommation totale (toute l’énergie produite reste sur place). Vous économiserez 3300 kWh chaque année. Au prix actuel de la vente du kWh par EDF (0,15 euros), votre économie annuelle est de 495 euros. Compte tenu du prix d’une installation solaire de 3 kWc (8500 euros), la rentabilité s’obtient au bout de 8500 – 1140 (prime à l’installation)/495 = 14 ans.

    Installation en revente totale de l’électricité

    Vous avez choisi la revente de 100 % de votre production d’énergie électrique. Pour une même installation de 3 kWc, le prix d’achat du kWh était de 0,1797 euros au 4e trimestre 2020. Vos revenus annuels solaires bruts sont de 593 euros (la fiscalité sera négligeable, compte tenu de l’abattement de 71 %). La rentabilité de votre installation arrive au bout de 8500/593 = 14 ans (sans autoconsommation, pas de prime à l’installation).

    Installation solaire en autoconsommation avec vente du surplus

    Le prix de revient de votre installation de 3 kWc est de 8500 – 1140 = 7360 euros. Imaginons que vous avez choisi la revente de 40 % de votre production annuelle. Chaque année, les revenus tirés de cette revente du surplus sont de 1320 kWh x 0,10 euros = 132 euros. Vous ne consommerez pas 1980 kWh du réseau EDF, ce qui vous fait une économie sur le prix d’achat de 1980 x 0,15 euros = 297 euros. Chaque année, vos gains sont de 297 + 132 euros = 429 euros. C’est au bout de 17 ans que votre installation solaire atteint la rentabilité.

    Amortissement

    Amortissement : après l'installation solaire, qu'advient-il ?

    L’amortissement des panneaux photovoltaïques dépend de la précision de l’installation. Ce « calepinage photovoltaïque » détermine l’orientation des panneaux, l’inclinaison et la surface optimale. Le but est de récupérer le plus d’énergie solaire possible en fonction des caractéristiques de votre maison.
    Sachez que la durée moyenne d’amortissement d’une installation solaire varie de 9 à 20 ans. À part le changement d’onduleur tous les 10 ans, une fois la durée d’amortissement dépassée, l’installation devient 100 % bénéficiaire (les panneaux photovoltaïques ont une durée de vie de plus de 30 ans).

    Récapitulatif

    Coût, rentabilité et amortissement : on récapitule ?

    Rentabilité et d’amortissement doivent prendre en compte les aides à l’installation photovoltaïque. Cependant, récapitulons pour que la notion de coût soit claire :

    • La durée d’amortissement d’une installation solaire varie de 9 à 20 ans ;
    • La rentabilité d’une installation photovoltaïque de 3 kWc s’obtient au bout de 14 à 17 ans ;
    • Les coûts d’installation sont au nombre de 4 ;
    • Les coûts de fonctionnement sont faibles (TURPE) et onduleur.

    Tous ces chiffres sont indicatifs, et ne tiennent pas compte de vos particularités. La rentabilité s’optimise en réglant la puissance de l’installation, en obtenant des aides, en choisissant la technologie photovoltaïque.

    N’hésitez pas à demander un devis gratuit. Vous recevrez, après étude approfondie de votre projet photovoltaïque par un de nos experts, des éléments concrets et fiables. Vous pourrez alors savoir si l’installation des panneaux solaires est une dépense que vous pouvez vous permettre. Europe Énergie propose des services simples sur lesquels vous pouvez compter.

    Rencontrez nos installateurs labellisés RGE en région :

    Devis

    Devis gratuit et sans engagement

    Élaborons ensemble votre projet énergétique

      Vos informations personnelles
      Votre projet énergétique

      Ce site est protégé par reCAPTCHA, cette fonctionnalité est soumise aux règles de confidentialité et aux conditions d'utilisation de Google.

      Questions fréquentes sur le thème coût & rentabilité

      Qu’est-ce que le taux d’autoproduction ?

      Il s’agit de la part de la consommation électrique de la maison qui est produite sur place.

      Dois-je prévenir la mairie de ma commune lors de l’installation des panneaux solaires ?

      Avant l’installation des panneaux solaires sur votre toiture, contactez le Service Urbanisme de votre mairie pour vous renseigner sur le Plan Local d’Urbanisme pour connaître les éventuelles contraintes. Vous devrez également remettre à votre mairie une Déclaration préalable de travaux avant le début de l’intervention d’Europe Énergie.

      Qu’est-ce que le taux d’autoconsommation ?

      Il s’agit de la part de la production électrique qui est directement consommée sur place par votre habitation, votre électroménager, etc.