entretien chauffe eau thermodynamique
Matériels et techniques
Le 17/05/2021 • 7 min

Où installer un chauffe-eau thermodynamique ?

En prévision de l’achat d’un chauffe-eau thermodynamique, il faut anticiper son positionnement. Selon la configuration de votre habitation, l’emplacement du chauffe-eau sera à prendre en compte dans le choix du modèle et aura une influence directe sur ses performances. Pour prévoir au mieux cette nouvelle acquisition, Europe Énergie vous propos de découvrir où installer un chauffe-eau thermodynamique.

Rappel sur le fonctionnement du chauffe-eau thermodynamique

Cet appareil résulte de l’association d’une pompe à chaleur et d’un ballon de stockage. L’air ambiant est capté afin de chauffer un liquide qui transmet ensuite sa chaleur à l’eau du ballon. Il alimente ensuite toutes les sorties d’eau chaude sanitaire de l’habitation. L’utilisation de l’air, une énergie renouvelable et inépuisable, octroie au chauffe-eau thermodynamique des performances énergétiques très intéressantes. En comparaison avec un cumulus électrique classique, il permet de réduire la consommation d’énergie de près de 70 %.

Pourquoi anticiper l’emplacement du chauffe-eau thermodynamique ?

Le fonctionnement du chauffe-eau thermodynamique est tout de même soumis à quelques conditions. Si elles sont respectées, l’appareil pourra fournir des performances énergétiques élevées.

Une bonne anticipation permet d’installer l’appareil à l’endroit où il profitera des meilleures prédispositions. S’il n’est pas dans un lieu adéquat, les performances sont réduites et une surconsommation est à craindre. L’importance de bien anticiper l’emplacement est donc capitale.

Conditions de bon fonctionnement du chauffe-eau thermodynamique

La première condition pour assurer son bon fonctionnement est que le chauffe-eau ne doit pas être exposé au gel. Il doit donc être installé à l’intérieur. Dans l’idéal, la pièce où il se trouve ne doit pas être chauffée. Elle devra offrir un volume d’au moins 20m3 ce qui représente 10m2. La prise d’air devra être déplacée si ces deux conditions ne sont pas remplies.

Pour résumer, voici plusieurs possibilités d’emplacements pour l’installation :

  1. Pièce > 10m2 non chauffée

Le volume de la pièce et ses conditions de fonctionnements sont parfaits. L’air est aspiré et rejeté dans la pièce d’installation.

  • Pièce < 10m2 non chauffée

Dans ce cas de figure, le volume n’est pas suffisant pour assurer un fonctionnement optimal. L’air doit donc être puisé et rejeté dans une pièce attenante non chauffée de volume supérieur à 20m3 ou à l’extérieur de l’habitation. Il faudra installer des gaines et des bouches de ventilation pour relier la prise d’air au chauffe-eau.

  • Pièce chauffée

Si la seule pièce disponible pour installer votre chauffe-eau est chauffée, il faudra que la prise d’air et le rejet se trouvent à l’extérieur de la maison. Ici aussi, gaines et bouches de ventilation devront être installées pour faire le lien avec l’appareil.

Où installer le chauffe-eau thermodynamique ?

Pour trouver l’endroit idéal, il faudra anticiper en fonction de la taille du ballon qui sera nécessaire pour répondre à vos besoins. Pour cela, il est indispensable de dimensionner l’installation.

Il faut aussi tenir compte du type d’installation que vous désirez mettre en place. Si vous optez pour un dispositif type « Split » qui permet aussi l’incorporation d’un système réversible de chauffage/climatisation, son intégration peut influencer le positionnement de votre chauffe-eau. Pour ces configurations, la prise d’air et son rejet se font à l’extérieur, ce qui laisse davantage de possibilités pour le positionnement du ballon. Il est en revanche impératif de tenir compte de la distance maximale pouvant séparer la pompe à chaleur du ballon. Une étude préalable du réseau aéraulique permet de maximiser le rendement du dispositif. Elle est donc conseillée pour réaliser des économies énergétiques et financières à hauteur de vos attentes.

Les pièces les plus adaptées à l’installation du chauffe-eau ?

Si vous aviez déjà un cumulus dans votre habitation, il est probable que le chauffe-eau thermodynamique vienne prendre place à l’endroit de l’installation précédente. Dans le cadre d’une construction neuve, vous aurez davantage de possibilités.

Il est important de tenir compte du réseau de tuyaux existant afin d’être en mesure de distribuer l’eau chaude sanitaire dans toute la maison. Des raccordements sont possibles, il faudra alors prévoir de mettre en place la tuyauterie.

La plupart des pièces annexes aux pièces de vie sont propices à l’installation du chauffe-eau thermodynamique. Vous pouvez par exemple l’installer dans :

  • Le sous-sol
  • Le garage
  • Les combles perdus
  • Un cellier
  • Une buanderie

Si vous optez pour un chauffe-eau thermodynamique haut de gamme, vous n’aurez pas à craindre les nuisances sonores. C’est important si la pièce dans laquelle vous installez le chauffe-eau est à proximité d’une chambre ou du salon. Il existe également des supports de fixation qui permettent de réduire le bruit émis par l’appareil.

Le positionnement idéal du système de chauffage de l’eau sanitaire dépend essentiellement de la configuration de votre habitation et du type d’installation choisi.

Est-il possible de modifier l’emplacement du chauffe-eau thermodynamique ?

Si après plusieurs mois d’utilisation vous constatez que votre dispositif consomme trop d’électricité, il est possible que l’installation ne soit pas optimale. Vous pouvez faire appel à un installateur professionnel afin d’obtenir un diagnostic.

Plusieurs facteurs peuvent entrainer un usage trop fréquent de la résistance électrique d’appoint de l’appareil. On retrouve le plus fréquemment :

  • Problème de température

Si la température de la pièce où est installé le chauffe-eau ne correspond pas à celle de fonctionnement optimal de l’appareil, ses performances seront réduites. Les valeurs de températures idéales sont inscrites sur le descriptif du ballon et il est important de vérifier que votre pièce présente les bonnes caractéristiques. Des températures hivernales très froides sont souvent la source d’une surconsommation si l’installation dispose d’une prise d’air à l’extérieur.

  • Mauvais raccord entre la pompe à chaleur et le ballon

Il est important de vérifier les liaisons entre la pompe à chaleur et le ballon thermodynamique, surtout si la prise d’air est à l’extérieur. Un mauvais raccordement entraine des pertes énergétiques conséquentes et fait chuter les performances de l’appareil.

  • Le réseau aéraulique

En réalisant l’installation soit même, il est fréquent de commettre des petites erreurs dans le réseau de tuyaux. Chaque coude, collier de serrage ou raccord doit être minutieusement vérifié afin de s’assurer qu’il n’y a pas de problème d’étanchéité. La moindre prise d’air est également responsable de pertes énergétiques importantes, ce qui a tendance à gonfler la facture d’électricité.

Chaque installation est unique et il est donc important de passer en revue toutes les options.

Si vous avez fait appel à un installateur professionnel certifié RGE et que vous avez souscrit un contrat d’entretien, le technicien vérifiera les raccords lors de chaque visite annuelle. Lors de la mise en place, l’installateur vous fera également part de son expertise pour s’assurer que le chauffe-eau sera au meilleur endroit. Cela représente donc une bonne solution pour se prémunir des problèmes pouvant faire grimper la facture.


Vous aimerez aussi :