cout et rentabilité chaudière condensation gaz

Coût, rentabilité et amortissement d’une chaudière à condensation gaz

Pour assurer le confort thermique de votre logement et réduire vos factures énergétiques, la chaudière à condensation gaz est l’une des meilleures solutions à disposition sur le marché. Vous vous intéressez au remplacement de votre chaudière par ce type de système ? Vous vous demandez si c’est rentable ?

Nous vous proposons d’en apprendre davantage sur le coût, la rentabilité et l’amortissement de ces appareils à travers ce dossier complet.

Fonctionnement

Rappel sur le fonctionnement de la chaudière à condensation gaz

Pour comprendre l’intérêt des dispositifs de chauffages alimentés par une chaudière à condensation gaz, il est nécessaire de saisir son mode de fonctionnement.

Ces appareils se distinguent des chaudières à gaz classiques par la récupération de la chaleur contenue dans les fumées. Avec ce procédé, la chaudière requiert moins d’apports de gaz pour amener l’eau à la température de chauffage. Cet apport d’énergie thermique permet donc réduire la consommation en combustible. En perspective, vous pouvez espérer des économies d’énergie et donc financières.

Plus performante et moins polluante, la chaudière à condensation gaz est également éligible à des aides financières dans le cadre de la transition énergétique. Et ce point n’est pas négligeable si on s’intéresse au coût, à la rentabilité et à l’amortissement de l’installation.

schema chaudière condensation gaz

Coût

Coût d’une chaudière à condensation gaz

Le coût d’achat d’une chaudière à condensation gaz est naturellement plus élevé que celui d’un système classique. Il faut compter entre 4000 et 8000 € TTC pour le prix d’un appareil de 25 kW sans compter la main-d’œuvre nécessaire à la pose. Le montant varie en fonction des performances et de la puissance du dispositif. Si vous souhaitez intégrer un ballon pour la production d’eau chaude sanitaire, il faudra compter jusqu’à 12000 €.

Une chaudière à condensation posée au sol coûte généralement plus cher qu’un modèle mural. Pour avoir une idée du coût de votre installation, il est nécessaire de dimensionner l’appareil en fonction de vos besoins. Une grande villa avec plus de 5 pièces nécessite une chaudière plus puissante, capable de produire un plus gros volume d’eau chaude qu’une petite maison avec seulement 2 chambres.

Quoi qu’il en soit, les chaudières à condensation gaz restent moins chère que les appareils fonctionnant au fioul, aux granulés ou au bois. Pour avoir un ordre d’idée, il faut en moyenne débourser 15000 à 20000€ pour une chaudière à granulés.

Le prix d’achat de la chaudière pourra être réduit grâce aux aides financières.

Rentabilité

Facteurs qui influencent la rentabilité d’une chaudière à condensation gaz

La rentabilité de la chaudière à condensation est indéniable. Le coût d’installation relativement faible et les excellentes performances énergétiques permettent d’espérer des économies d’énergie significatives.

Le chiffrage de sa rentabilité et son amortissement dépendent de plusieurs facteurs. Ils sont propres à chaque habitation. Pour vous aiguillez, nous vous proposons de les passer en revue afin que vous puissiez avoir un ordre d’idée selon la configuration de votre domicile.

L’ancien système de chauffage

Si vous êtes encore équipé d’une chaudière qui marche au fioul, vous devez savoir qu’il est désormais interdit d’en installer une nouvelle. Cela signifie que si elle arrive en fin de vie, vous serez obligé de mettre en place un autre dispositif.

Avec l’augmentation constante du prix du pétrole et des énergies fossiles, le remplacement d’une chaudière au fioul par un système à condensation gaz laisse présager de belles perspectives d’économies financières. Le prix du kWh de gaz est en revanche très intéressant. Il dépend du fournisseur d’énergie choisi, mais en moyenne, les Français déboursent 0,0736 € / kWh de gaz en incluant l’abonnement. C’est environ deux fois moins cher que pour du chauffage électrique.

Isolation du système et de la maison

Les déperditions thermiques sont à l’origine de factures de chauffage très élevées. Si votre maison est bien isolée, la chaleur produite par la chaudière à condensation gaz restera plus longtemps dans votre logement. Une isolation bien orchestrée et un appareil performant représentent une association de choix pour réaliser des économies d’énergie.

Les chaudières à condensation gaz limitent naturellement les pertes énergétiques par leur système de récupération de chaleur des fumées. Quand elles sont couplées à des radiateurs basse température, elles consomment jusqu’à 35 % de combustible en moins.

Performances de la chaudière

Le coefficient de performances des chaudières à condensation gaz est particulièrement élevé. Il varie d’un modèle à un autre. Comme souvent, plus vous optez pour une chaudière haut de gamme, plus son coefficient de performances sera élevé.

Pour ces appareils, et dans un état d’entretien irréprochable, cela induit un rendement pouvant franchir la barre des 100%. Les économies de combustible peuvent ainsi atteindre 25 à 30%. Cela se traduit par une économie financière allant de 700 à 900€ par an selon votre ancien dispositif.

Pour juger des performances énergétiques de la chaudière à condensation gaz, plusieurs caractéristiques sont à étudier :

  1. Rendement global

Ce chiffre dévoile l’efficacité générale de l’appareil. Le pouvoir calorifique inférieur (PCI) indique la quantité de chaleur produite par rapport à celle de combustible utilisé par la chaudière. Le PCI est déterminé par le ratio entre l’énergie dégagée par la combustion et celle transmise à l’eau de chauffage. La récupération de la chaleur par condensation des fumées induit un PCI supérieur à 100 % pour les chaudières à condensation gaz.

  1. Puissance de la chaudière

Évaluée en kW, la puissance de la chaudière témoigne de sa capacité à produire de l’énergie thermique en un laps de temps donné. Elle varie entre 5 et 25 kW. Le dimensionnement préalable vous permettra de choisir la puissance adaptée à votre logement.

Par exemple, une chaudière de puissance 5kW pourra produire 5 kWh (= 18 mégajoules) en une heure, alors que dans le même temps, une chaudière de 25kW en produira 5 fois plus, soit 25 kWh (= 90 mégajoules).

Éligibilité aux aides financières

Les aides financières allouées dans le cadre de la transition énergétique offrent la possibilité de réduire le coût et donc d’améliorer la rentabilité de votre installation. Leur montant dépend des revenus du foyer. Quoi qu’il en soit, vous bénéficierez d’une TVA à taux réduit (5,5%) et d’une exonération de taxe foncière pour l’installation de ce type de dispositif ! Attention cependant, il est nécessaire de faire appel à un chauffagiste certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) pour pouvoir bénéficier de ces aides.

Amortissement

Amortissement de la chaudière à condensation gaz

Pour toutes les raisons évoquées, la chaudière à condensation gaz est rapidement rentabilisée. L’amortissement dépend du rendement de l’appareil, de son coût d’installation et de votre consommation.

D’une manière générale, vous pouvez espérer amortir votre chaudière à condensation gaz après 5 à 7 ans d’utilisation. Si vous disposiez d’un chauffage au fioul, ce chiffre est même réduit avec l’augmentation du prix des énergies fossiles.

Devis gratuit

Demande de devis pour installer une chaudière à condensation gaz

Vous disposez désormais de tous les arguments pour être convaincu de l’efficacité et de la rentabilité de la chaudière à condensation gaz.

Si vous souhaitez en savoir davantage, n’hésitez pas à nous faire part de votre demande de devis gratuit en remplissant le formulaire.

Nos experts prendront alors contact avec vous pour étudier les possibilités les plus adaptées à votre situation.

Devis gratuit et sans engagement

Élaborons ensemble votre projet énergétique

    Vos informations personnelles
    Votre projet énergétique

    Ce site est protégé par reCAPTCHA, cette fonctionnalité est soumise aux règles de confidentialité et aux conditions d'utilisation de Google.

    Qu'en pensent nos clients ?

    Leurs avis :

    js_loader

    Questions fréquentes sur le thème coût & rentabilité de la chaudière à condensation gaz

    La pompe à chaleur est-elle efficace en dessous de 0°C ?

    En hiver, le mode de fonctionnement d’une pompe à chaleur reste le même. Ainsi, elle peut continuer à produire de la chaleur ainsi que de l’eau chaude avec de l’air allant jusqu’à –7°C.

    Lire la réponse complète

    Les pompes à chaleur sont-elles bruyantes ?

    Le ventilateur et le compresseur d’une pompe à chaleur génèrent du bruit. Mesuré à moins d’un mètre d’une pompe en fonctionnement actif, le niveau sonore peut monter entre 50 et 60 décibels.

    Lire la réponse complète

    Quelle économie avec une clim réversible ?

    La clim réversible vous permet de réaliser jusqu’à 30% d’économie sur votre facture d’énergie.

    Quelle est la meilleure marque de climatiseur réversible ?

    La marque est un critère de la plus haute importance lors du choix de votre climatiseur réversible avec pompe à chaleur.

    Lire la réponse complète

    Quelle est la réglementation des PAC air eau ?

    La réglementation des pompes à chaleur la plus contraignante concerne le bruit de l’unité extérieure. Décret du 31/08/2006 et norme NF S 31-010 définissent des plafonds sonores maximum. Par ailleurs, comme l’installation d’une PAC air eau modifie l’aspect extérieur du domicile, une autorisation de travaux délivrée par la mairie est nécessaire.