chaudiere condensation

La chaudière à condensation gaz pour faire des économies

Avez-vous pensé à la chaudière à condensation gaz pour remplacer votre ancienne chaudière ? Plus économiques et plus écologiques que les systèmes classiques, elles permettent de réaliser des économies à hauteur de 25 % sur les factures de chauffage. Leur mode de fonctionnement leur permet d’obtenir un rendement supérieur à 100 %. Une prouesse énergétique qui leur vaut d’être considérées comme l’un des moyens de chauffage à impliquer dans la transition énergétique. Ce qui rend le remplacement de votre ancien appareil par une chaudière à condensation gaz éligible à des aides financières.

Dans cette rubrique, nous vous proposons de découvrir tout ce qu’il faut savoir sur la chaudière à condensation gaz.

Fonctionnement

Fonctionnement de la chaudière à condensation gaz

La chaleur à condensation gaz fonctionne presque comme une chaudière à gaz traditionnelle. La différence, qui influence grandement les performances énergétiques de l’appareil, réside dans la récupération de la chaleur contenue dans les fumées. Ces émanations sont l’un des produits de la combustion du gaz. Habituellement, elles sont rejetées, ce qui représentait des pertes thermiques considérables. En condensant ces fumées, l’énergie qu’elles contiennent est utilisée pour préchauffer l’eau du système de chauffage.

L’appareil a donc besoin d’utiliser moins de combustible pour amener l’eau à la température du circuit des radiateurs. La chaudière à condensation gaz consomme donc beaucoup moins qu’un système classique.

Le fonctionnement de la chaudière à condensation gaz est une optimisation de celui d’un appareil traditionnel. Il permet d’économiser jusqu’à 30 % de combustible. Cela se ressent dès les premières factures d’énergie après l’installation.

Comment ça marche ?

Lorsque le gaz est libéré par les injecteurs au niveau du brûleur, une étincelle permet sa combustion. De cette réaction résulte la production de chaleur pour augmenter la température de l’eau ainsi que des fumées. Les émanations sont chargées en eau. Un abaissement de la température permet de condenser l’eau des fumées qui était alors à l’état gazeux. En reprenant sa forme liquide, cette eau libère toute la chaleur qu’elle contient.

Cette énergie thermique permet alors de préchauffer l’eau du circuit. Une fois qu’elle atteint la bonne température, elle est envoyée dans le système de chauffage pour alimenter les radiateurs. Il s’agit d’un circuit fermé, donc l’eau qui a alimenté les radiateurs revient dans la chaudière une fois que sa température est trop basse. Afin de profiter du meilleur rendement, il est important que la température de l’eau qui retourne dans le circuit soit inférieure à 50°C.

schema chaudière condensation gaz

La chaudière à condensation gaz peut également contenir un ballon de stockage pour la production d’eau chaude sanitaire. N’hésitez pas à demander un devis pour en savoir davantage sur les produits que nous proposons.

Devis gratuit et sans engagement

Élaborons ensemble votre projet énergétique

    Vos informations personnelles
    Votre projet énergétique

    Ce site est protégé par reCAPTCHA, cette fonctionnalité est soumise aux règles de confidentialité et aux conditions d'utilisation de Google.

    Installation

    Installation d’une chaudière à condensation gaz

    Il existe deux types de chaudières à condensation gaz : les murales et celles posées au sol. Leur prix varie, les dispositifs accrochés au mur sont généralement moins chers que ceux posés. Préalablement à la mise en place, il est nécessaire d’effectuer un dimensionnement. Cela implique quelques calculs propres à votre logement et vos besoins énergétiques. Cette opération permet de sélectionner la puissance de chaudière adaptée afin d’obtenir les meilleures performances.

    L’installation, quel que soit le type d’appareil, est simple dans le cadre d’un remplacement d’une ancienne chaudière à gaz classique.

    Il faudra tout de même la raccorder au réseau de tuyauterie des eaux usées afin d’évacuer l’eau produite lors de la condensation. Les fumées sont quant à elles conduites vers l’extérieur grâce à un système de ventouse ou de cheminée. Avec un dispositif à condensation, la température de la fumée est assez basse (autour de 50°C) ce qui n’entraine pas de danger. 

    Remplacement de votre chaudière

    Pour installer une chaudière à condensation gaz, l’installateur devra retirer l’ancien dispositif. Une fois votre ancien appareil démantelé, il devra procéder au désembouage du circuit de chauffage. Cette opération consiste à nettoyer le circuit de chauffage central. Elle permet de se débarrasser des boues accumulées dans les tuyaux et de réduire la consommation de combustible.

    La nouvelle chaudière devra ensuite être reliée à votre système de chauffage. Les dispositifs à condensation gaz s’adaptent à tous les types de radiateurs. Ils fonctionnent cependant le mieux avec les systèmes de planchers chauffants ou avec les radiateurs basse température. L’idéal pour obtenir un excellent rendement, c’est que vos émetteurs de chaleur ne dépassent pas 65°C. Un système qui utilise de l’eau à haute température (entre 75°C et 90°C) est moins performant.

    Mise en place de la nouvelle chaudière

    L’installation d’une chaudière à condensation gaz doit être réalisée par un professionnel disposant de la certification RGE et de l’agrégation Professionnel Gaz. La première vous permettra d’être éligible aux aides financières dans le cadre de la transition écologique. L’agrégation Professionnel Gaz indique que l’installateur est compétent vis-à-vis du référentiel gaz.

    Le chauffagiste procèdera en plusieurs étapes pour mettre en place votre nouvelle chaudière une fois le démantèlement de l’installation et le nettoyage effectués.

    1. Les raccordements hydraulique et électrique au système de gaz et à l’alimentation en eau
    2. La pose du robinet de vidange
    3. L’installation du conduit d’évacuation des fumées
    4. La mise en route de la chaudière

    À l’issue de son intervention, le chauffagiste vous délivrera une attestation de conformité gaz (CC2 ou CC4). Cela permet de certifier que l’installation répond bien aux normes en vigueur et représente un engagement de la responsabilité de l’entreprise en cas de sinistre.

    Entretien

    L'entretien d’une chaudière à condensation gaz

    Comme tous les dispositifs de chauffage, les chaudières à condensation gaz doivent faire l’objet d’un entretien annuel. Europe Énergie vous propose de mettre en place un contrat d’entretien après l’installation. Ainsi, nos équipes se déplaceront à votre domicile tous les ans pour vérifier le bon fonctionnement de l’appareil et réaliser l’entretien nécessaire au maintien de ses bonnes performances.

    Après chaque visite, notre opérateur vous remettra un certificat de conformité et d’entretien. Ce document permet de justifier auprès de votre assureur que vous avez entretenu convenablement votre chaudière. Il permet d’être couvert en cas de sinistre.

    Avantages & aides

    Les avantages de la chaudière à condensation gaz

    La chaudière à condensation gaz ne présente presque que des avantages. Ses nombreux atouts devraient vous aider à décider de son installation pour remplacer votre ancien dispositif.

    Aides financières disponibles pour faciliter l’investissement

    Comme tous les dispositifs de production d’énergie s’inscrivant dans la transition énergétique, la chaudière à condensation gaz fait l’objet de subventions. Ces financements ont pour but d’inciter les particuliers à entreprendre des travaux de rénovation énergétique. Notez que si vous aviez entendu parler du Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE), il a été remplacé au 1er janvier 2021 par MaPrimeRénov’.

    Le remplacement de votre chaudière par un appareil à condensation gaz est alors éligible aux aides de l’État suivantes :

    • MaPrimeRénov’
    • Prime Coup de Pouce
    • Éco Prêt à Taux Zéro (EcoPTZ)
    • TVA réduite à 5,5% pour l’appareil et la main-d’œuvre
    • Aides de l’ANAH
    • Financement des collectivités locales (selon région ou commune)
    • Chèque énergie

    Toutes les informations relatives à ces subventions et les conditions d’accès sont à retrouver dans notre guide sur les aides disponibles pour l’installation d’une chaudière à condensation gaz.

    Appareil au rendement supérieur à 100 %

    Le coût d’une chaudière à condensation gaz est très vite rentabilisé grâce à ses excellentes performances énergétiques. La récupération de l’énergie thermique des fumées permet au dispositif de produire plus de chaleur que ce qu’il consomme de combustible. Son rendement franchit donc la barre des 100 % ce qui est la promesse de belles économies d’énergie. Cela se traduit directement par des factures réduites à hauteur de 30 % et plus selon vos radiateurs. 

    Pour bien comprendre comment s’amortit une chaudière à condensation gaz, consultez notre dossier sur le coût, la rentabilité et l’amortissement de ce type d’appareils.

    Discrétion et facilité d’utilisation

    Une fois qu’elle sera installée, la chaudière à condensation gaz sera autonome. Les cycles de chauffe sont conditionnés par le thermostat. Les produits proposés par Europe Énergie sont sélectionnés pour leurs excellentes performances, simplicité d’utilisation et leur discrétion. Les chaudières à condensation gaz que nous proposons émettent moins de bruit qu’un lave-vaisselle moderne. Nous sommes donc très loin des vieilles chaudières qui résonnaient dans le garage de nos grands-parents.

    Devis gratuit

    Demandez votre devis gratuit pour la pose d'une chaudière à condensation gaz

    Vous êtes maintenant convaincu et souhaitez remplacer votre ancienne chaudière par un appareil à condensation gaz ?

    Vous pouvez effectuer votre demande de devis gratuit en répondant à notre formulaire.

    Nos équipes prendront contact avec vous dans les plus brefs délais afin d’en connaitre davantage sur votre projet de rénovation énergétique.

    Vous pouvez également vous rendre dans nos showrooms pour être conseillés sur place.

    Devis gratuit et sans engagement

    Élaborons ensemble votre projet énergétique

      Vos informations personnelles
      Votre projet énergétique

      Ce site est protégé par reCAPTCHA, cette fonctionnalité est soumise aux règles de confidentialité et aux conditions d'utilisation de Google.

      Qu'en pensent nos clients ?

      Leurs avis :

      js_loader

      Questions fréquentes sur le thème chaudière à condensation gaz

      Jusqu’à quelle température extérieure peut fonctionner une PAC ?

      Les pompes à chaleur peuvent fonctionner à des températures négatives mais elles entraînent une hausse de la consommation d’électricité. Une fois les périodes de froid passées, la consommation de l’appareil diminuera et reviendra à la normale.

      Lire la réponse complète

      Les pompes à chaleur sont-elles bruyantes ?

      Le ventilateur et le compresseur d’une pompe à chaleur génèrent du bruit. Mesuré à moins d’un mètre d’une pompe en fonctionnement actif, le niveau sonore peut monter entre 50 et 60 décibels.

      Lire la réponse complète

      Quels sont les inconvénients des pompes à chaleur air eau ?

      Le bruit de l’unité extérieure est un élément à prendre en compte pour la positionner. Le liquide caloporteur est inoffensif pour la couche d’ozone, mais il est nocif pour l’effet de serre (type HFC). Un chauffage d’appoint est nécessaire dans les zones froides, à moins d’opter pour des modèles très performants qui maintiennent leur rendement par – 20 °C.

      Quelle est la réglementation des PAC air eau ?

      La réglementation des pompes à chaleur la plus contraignante concerne le bruit de l’unité extérieure. Décret du 31/08/2006 et norme NF S 31-010 définissent des plafonds sonores maximum. Par ailleurs, comme l’installation d’une PAC air eau modifie l’aspect extérieur du domicile, une autorisation de travaux délivrée par la mairie est nécessaire.

      La pompe à chaleur est-elle efficace en dessous de 0°C ?

      En hiver, le mode de fonctionnement d’une pompe à chaleur reste le même. Ainsi, elle peut continuer à produire de la chaleur ainsi que de l’eau chaude avec de l’air allant jusqu’à –7°C.

      Lire la réponse complète